Retour sur une photo de série « Hous’us »


Passé

Quand facebook veut..

C’est en postant cette image dans un groupe facebook, que l’idée de construire un petit article sur le making-off d’une image de la série « Hous’us » m’a été soufflée. En effet parmi les nombreux commentaires quelques questions m’ont été posées sur le process et la construction de cette image.

D’abord l’esprit de cette image. S’inscrire dans une série d’images utilisant le même lieu, un morceau de ma grange où stationnent d’anciens cuviers en béton (pour le cognac !) Et je me suis mis en tête de construire une série, comme autant de scènes de vie, comme le regard d’un géant sur de tous petits appartements… morceaux de vie à ma sauce surréaliste et poétique.

Le modèle

Le personnage récurrent, avec le masque, est moi ! Cela me permet d’avoir un modèle sous la main, presque à ma guise !

Inconvénient, un masque, des gants, et à 2m ou plus de l’appareil, dans des positions parfois peu équilibrées.. par dessus tout, utilisant des projecteurs type halogènes de chantier, la luminosité insuffisante m’amène à des poses relativement lentes.. il faut donc trouver des postures permettant d’éviter des flous de bougé.

Et matériellement ?!

Je travaille sur un pentax K5 avec un objectif Pentax 16-45.. qui vient justement de rendre l’âme aujourd’hui après un choc malencontreux.. très longtemps que je l’avais, je l’aimais bien.. en parler déjà au passé !

bref, ajouté à cela un trépied, et une télécommande sans fil (au fait, pensez à mettre le retardateur, à 3s pour avoir le temps de cacher la télécommande !)

Cadrage et tests sans personnage, et puis en tenue !

Je travaille en mode manuel. J’utilise un flash cobra de temps à autres, mais surtout plusieurs sources lumineuses que j’invente.. un tambour de machine à laver, génère avec une bonne lumière un véritable moucharabieh lumineux.

Et donc là, une série de clichés, car n’ayant pas d’écran retour, je m’essaie à plusieurs postures. Pour cette photo, je « travaille » sans le partenaire qui sera ajouté ensuite.

Il faut penser à garder les mêmes paramètres tout au long de la série pour permettre la construction ultérieure d’images, par fusion ou collage. (un bel exemple ici d’imbrication de trois photos..)

  Light in the room ?

Début du travail sous Lightroom. Editing et conversion en noir et blanc. Pour cette photo, j’en ai prises 28… ce qui est assez peu, il m’arrive d’en prendre beaucoup plus.

Première étape, la sélection sous Lightroom

A ce niveau là je ne modifie aucun autre élément. J’exporte alors sous Photoshop la ou les images.

Montage sous Photoshop

Une fois les calques assemblés, je reprends la main sur l’image sous lightroom soit sous format tiff, soit sous psd. Je créé autant de copies virtuelles que de besoin pour finaliser le rendu.

Je souhaite ces images avec une forte densité dans les noirs (une remarque sur facebook évoque des noirs presque bouchés.) Le rendu papier, tirage au charbon, me convient !

Cela correspond pleinement à mon envie pour cette série, des noirs denses (ce qui n’exclut pas des images lumineuses.)

 Des questions ?!

J’ai certainement oublié des choses, n’hésitez pas, questionnez !

 

 

 

En plus

 

Retrouver un premier making of de cette série, avec les premières images, montées façon timelapse :

 

Time lapse of photos taken to built a new serie of photos : Hous’Us.
733 photos were used for this short movie.
Let’s have a look to my website to know more about this if you want to.
>> www.cushmok.info

music : agnes obel

 

Et sur le même principe, un film sur la série précédente : "Mr Box"

Stop motion of the several photos I took for a personal project. That lead to a book…


Laisser un commentaire


Plus dans Photos, Série Hous'Us, W.I.P.
couple fukushima
[Série Hous’us] Voyage de noces

Avec cette photo des jeunes mariés, portant fièrement leur masque […]

Fermer